Ophrys de Mars { Orchidée sauvage }

L’Ophrys de Mars, est l’une des première orchidée avec l’Ophrys brun que l’on rencontre en mars. Elle peut s’avérer rare à trouver, mais cette année elles étaient bien présentes dans plusieurs endroits du Gers… Elle aime les sols calcaires et les pelouses sèches, et être exposée au soleil. Elle pousse dès mi-février si l’hiver est doux. On peut la voir jusqu’en avril.

Comme vous le savez peut être, je suis, entre autres, à la recherche de toutes les orchidées qui poussent dans le Gers… Pourquoi les orchidées sauvages ? Parce qu’elles font partie de la flore emblématique du Gers et qu’elles sont protégées. J’en cherche une quarantaine, je sais que je ne pourrai pas toutes les voir car certaines sont devenues très rares ou ont disparu du territoire. Ces recherches demandent du temps et j’essaie au maximum de me faire accompagner par des connaisseurs, des amoureux de la nature 😉  Ces photos vont servir à documenter la faune & flore emblématique du Gers pour une exposition que je réalise en ce moment pour la cité des transitions énergétique et écologique, une commande du Conseil Départemental du Gers en collaboration avec Okinka Pampa . Cela permettra aussi de valoriser tout le travail et les actions que fait le Conseil Départemental du Gers.  Je vais rajouter au fur et à mesure toutes les orchidées que je trouve sur ce blog… Merci à vous tous pour vos contacts, vos bonnes adresses…. Grâce à vous tous, nous découvrons des splendeurs et préservons au mieux ce qui nous est précieux  !

J’ai pour la première fois découvert l’Ophrys de Mars grâce à un bénévole de lAssociation Botanique Gersoise.  C’était une belle journée, le 21 Mars 2019 à Auch. Il m’a montré ce petit coin de loin et je ne voyais rien… Certaines espèces sont vraiment toutes petites, très discrètes.  Mes yeux se sont adaptés à cette danse colorée, et soudainement j’en ai vu une dizaine, c’était magique ! Depuis, je ne regarde plus la pelouse de la même manière ! Elle est animée d’un autre monde.

Les secrets pour les trouver… Il faut le dire, moins c’est traité, plus la faune et flore sauvage se portent bien et nous aussi… Effectivement, il faut chercher des coins un peu sauvage et le Gers étant très cultivé, ce n’est pas évident d’en trouver… Pour que ça reste préservé, les secrets se partagent entre amoureux de la nature…

La botanique étant une science, (qui n’est plus selon cet  cet article) !!! … Alors un grand merci à  lAssociation Botanique Gersoises pour son “Guide d’identification”, très utile pour les identifier. A chaque découverte, je vous dévoilerai son image… Et je ferais un petit résumé de ce que j’ai appris 😉 Mais attention, je peux faire des erreurs, car parfois des similitudes entre elles sont troublantes !

Ses fleurs sont plus ou moins allongées, avec une pilosité et des gibbosités plus ou moins marquées. Sa coloration est brune ou pourpre, une macule de forme variée, des sépales et périanthe plus ou moins allongés et ondulés…

Et puis parfois, on rencontre l’orchidée sauvage sous plastique… Haaaa ce plastique il est vraiment partout, une vrai calamitée !!!

 
Parlez-moi de votre projet par téléphone au 06 34 30 40 87 ou en cliquant ICI
Are you looking for a photographer for your business or to take some photos of your house as you are selling it ?
I am here to help you : isasouri@me.com
Menu